Diminuer le texteAppuyer sur Ctrl - pour diminuer la taille du texte
Agrandir le texte
Appuyer sur Ctrl + pour augmenter la taille du texte
Imprimer le contenu de la page (Nouvelle fenêtre)
Appuyer sur Ctrl + p pour imprimer la page.




BTP

Les rapports sur l’extinction de la biodiversité, en France et dans le monde, se succèdent et se font de plus en plus alarmants. Plus localement, la richesse en biodiversité de l’agglomération est un atout que chaque acteur se doit de préserver.

Les acteurs de l’aménagement ont un rôle majeur à jouer. La construction d’un logement neuf ou d’un équipement, mais aussi la démolition ou la rénovation du bâti, sont en effet susceptibles de perturber les écosystèmes dans lesquels le projet est implanté.

Actuellement, de plus en plus de maîtres d’ouvrage s’attellent à mieux prendre en compte la biodiversité dans leurs opérations car elle est devenue une attente sociétale. La loi du 8 août 2016 relative à la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages oblige aujourd’hui aménageurs et entreprises à intégrer l’enjeu biodiversité dès la conception des projets en appliquant la doctrine Eviter-Réduire-Compenser.

Plus cet enjeu est pris en compte en amont, plus il sera facile d’éviter les impacts. Positionner le projet sur des zones moins riches en biodiversité, revoir le périmètre d’emprise du projet, revoir la conception du bâtiment, etc. : quelques exemples de solutions permettant d’Eviter et Réduire les impacts sur la biodiversité. La connaissance de la biodiversité du territoire peut participer à cette nécessaire anticipation, même si des inventaires spécifiques au site sont nécessaires.

Cet enjeu doit ainsi être pris en compte dès les premières études, lors de la phase de conception et de construction et doit être pensé jusqu’à la phase d’exploitation future du site et du(es) bâtiment(s).

Les démarches de certification et labellisation

Entrer dans une démarche de certification peut permettre de guider l’action.

Par exemple, la certification Effinature permet de prendre en compte la biodiversité dans les projets d’aménagements et ceux des bâtiments. Le respect du référentiel assure une prise en compte de la biodiversité de la conception jusqu’à l’exploitation.

Le label Biodivercity, porté par le Conseil international biodiversité et immobilier (CIBI) s’adresse aussi aux opérations immobilières de toute nature : ouvrages publics, opérations d’aménagements urbains, centre commerciaux, résidentiels, etc.

Pour une démarche plus globale, permettant de se fixer des objectifs sur des enjeux croisés environnementaux, il existe différents labels dont NF Habitat HQE ou l’équivalent pour les quartiers avec le label écoquartier ou encore la démarche plus locale, Bâtiment Durable Occitanie (BDO) ou Quartier Durable Occitanie (QDO) d'Envirobât  qui permettent d’intégrer les aspects environnementaux, économiques et sociaux en prenant en compte les spécificités de notre région.

Retrouvez d’autres informations sur la page Entreprises.

contact

Contactez le Développement Durable de Nîmes Métropole

developpementdurableping[at]nimes-metropolepong.fr